Conclusion

Tout d’abord, la conséquence la plus grave sur les conditions de détention est la surpopulation. Mais la surpopulation ne pose pas que des problèmes de cohabitation causé par le grand nombre de détenus par cellule, elle cause aussi des conditions d’hygiène alarmantes. Par exemple Les installations sanitaires doivent être réparties de façon proportionnelle à l'effectif des détenus, ce qui est impossible en cas de surpopulation. De plus, la violence est une autre conséquence du surpeuplement carcéral et est donc un inconvénient à la réinsertion d’un détenu. 

Ensuite, la deuxième partie aborde les conditions de vie carcérales. Se pose évidement le problème de la santé, le Sida est particulièrement présent, elle est due a une partie importante des détenus toxicomanes. Les rapports homosexuels en sont aussi la cause. De plus les conditions de vie difficiles provoquent de nombreuses dépressions. Les prisonniers doivent tout de même obéir aux règles de la prison. Ces règle concernent la sexualité, les visites familiales, la cohabitation à l’intérieur de la cellule … Donc les conditions de vie carcéral ne sont pas un avantage à la réinsertion des détenus car le sida les maladies, drogues, violences etc., ne les aideront pas à s’en sortir.

Puis, la troisième partie démontre les bienfaits des activités en prison. Elle présente l’avantage de sortir le prisonnier de sa cellule où il passe la plupart de son temps. Mais la promenade n’est pas la principale activité des détenus, celles-ci sont le travail et l’apprentissage. Le travail est un droit mais il reste fondamental dans le processus de réinsertion des détenus. De plus l’enseignement en prison permet l’alphabétisation, une remise à niveau, mais aussi dans le cas de certains détenus, la préparation de l’avenir grâce à l’obtention de diplômes. Cela permet une réinsertion positive dans la société.

Les conditions de vie carcérales étudiées sont donc, la surpopulation, la santé, les règles de vie et les activités proposées aux personnes incarcérées. Elles jouent donc un rôle important dans la réinsertion d’un détenu car lors de son passage en prison il prépare activement sa sortie. Malheureusement les conditions de vie ne joue pas en la faveur des prisonniers mais le travail et l’enseignement équilibre avantages et inconvénients.

Cependant des associations de prisonniers existent et viennent en aide en essayant de faciliter la réinsertion des détenus. C’est le cas de l’association « Genepi ». Son objectif est d’aidé en la faveur de la réinsertion sociale des personnes incarcérées par le développement de contacts entre les étudiants de l'enseignement supérieur et le monde pénitentiaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site